Bernadette Chirac invalidée Vous avez tous des raisons de voter contre elle

blog écrivain ...
Blog actualité, musique, chanson, littérature, politique, de l'écrivain indépendant Ternoise.

flux des infos RSS
Ternoise écrivain ou blogueur ?
Contact - Mentions légales.


En Corrèze un retour aux urnes symbolique.
Bernadette Chirac n'est plus conseillère générale de Corrèze.
Et souhaitons qu'elle ne le sera jamais plus.
Que vous soyez de gauche ou de droite, vous avez toutes et tous une bonne raison de voter contre Bernadette.


L'élection de Bernadette Chirac au premier tour des cantonales le 20 mars dernier a été annulée jeudi matin, annonce le tribunal administratif de Limoges dans un communiqué. En cause, notamment, des discordances entre le nombre de bulletins trouvés dans les urnes et le nombre des émargements.
Bernadette Chirac a un mois pour faire appel.


Bernadette Chirac fut réélue le 20 mars 2011 au le premier tour, conseillère générale en Corrèze. Réélection à une voix près.
Le tribunal note : "des discordances entre le nombre de bulletins trouvés dans les urnes et le nombre des émargements".
Précision :
"Dans les bureaux de vote de la commune de Meyrignac l’Eglise et d’Eyrein, le nombre des bulletins était supérieur d’une unité au nombre des signatures sur la liste d’émargement."
Le tribunal a alors retirés deux unités au nombre de voix obtenues par Bernadette et au total de suffrages exprimées : ainsi, elle passe d'élue à une voix près grâce à la majorité absolue, à une voix de moins que la majorité absolue.
Soit 1112 voix sur 2224. Logique.

Maintenant :
- Tout électeur de gauche, même pro François Hollande, doit souhaiter faire battre l'épouse de celui qui fut président de la République de 1995 à 2007.
- Tout électeur de droite, même peu sarkozyste, doit souhaiter faire battre l'épouse de celui qui préfère faire gagner François Hollande en 2012 que le candidat de la droite.






Ajouter votre commentaire




Thèmes du blog : : chanson - internet - société - blogueurs - littérature - Mobiles et PDA - politique - écologie .

Quand Ternoise cause... le Lot tremble ? (le président du département ?)