François Hollande et l’extrême gauche, Le Pen et Sarkozy


Ce matin sur France-Inter, François Hollande était content : l’extrême gauche s’est ralliée à sa candidate…

Imaginons que Jean-Marie Le Pen appelle ses électeurs du premier tour, à voter Nicolas Sarkozy. C’est possible.
Imaginons alors que Nicolas Sarkozy s’en réjouisse. C’est improbable. Mais imaginons-le pour remarquer qu’alors « les républicains » ne manqueraient pas de s’indigner. A juste titre.
Pourtant, quand François Hollande se réjouit que les candidats de l’extrême-gauche se soient ralliés à Ségolène Royal, aucune réplique du journaliste de France-Inter. Et depuis aucune dépêche indignée de nos « vigilants démocrates »..
Arlette Laguiller et sa dictature du prolétariat, quel beau soutien !



Ajouter votre commentaire


Le site : Accueil - CONTACT

sur le forum : acheter le site location de voitures ? Oui possible
LIRE NEWS et commentaires.


Quand Ternoise cause... le Lot tremble ? (le président du département ?)