un pamphlet enfin disponible sur amazon itunes immateriel

blog écrivain ...
Blog actualité, musique, chanson, littérature, politique, de l'écrivain indépendant Ternoise.

flux des infos RSS
Ternoise écrivain ou blogueur ?
Contact - Mentions légales.


ebook à bas prix et sans drm qui plus est.
Et publié dans Assedic Blues, Bureaucrate ou Quelques centaines de francs par mois


Je marche

Un trottoir d'une rue
Une rue assourdissante
Et des voitures toujours les voitures
Dans les deux sens
Je suis sur le trottoir
Je marche dans le sens croissant des numéros pairs
Au-dessus des portes fermées des maisons grises où souvent se décollent se décolorent les affiches "A vendre"
Aucune porte ne s'ouvrira
Je marche et les yeux me piquent
Je ne suis plus habitué à la ville
Je respire difficilement
Difficilement.
Parfois une femme d'âge raisonnable
Oui une vieille dame
Arrive en sens inverse
De loin elle me... scrute
Serre un peu plus son petit sac gris
Et dévie vers le bord du trottoir opposé au mien
Elle a peur
Mais je sais qu'elle a toujours peur
Tout lui fait peur
On lui a tellement raconté d'histoires peu réjouissantes
Peut-être même a-t-elle été victime d'une agression
Je marche, je sais cette rue trop longue
Et qu'elle n'est pas la dernière
Il me faudra encore longtemps marcher
Et donc souffrir, manque d'air.
La faim se manifeste
Des gargouillis inaudibles
Mais je sais désormais qu'il vaut mieux ne pas manger en ville
Encore quelques minutes et je serai dans leur centre
Je le traverserai le plus rapidement possible
Ils appellent ça boulangeries, "appétissantes", je n'y entrerai pas.
Je marche, je marche
Je suis tellement pressé
Je marche, je marche
Aujourd'hui aucun policier ne vérifiera mes papiers
Je marche.
Enfin, je suis arrivé.
Comme d'habitude me voir ainsi exténué te fera rire
Comme d'habitude tu susurreras
"La prochaine fois prends ta voiture"
Mais non, mais non, au volant ils sont encore plus violents
Les citadins
Comme d'habitude, enfin
Comme d'habitude, enfin, tu me feras oublier cette fatigue
Et oublier que je suis en ville, protégé par des doubles vitrages.

Derrière les doubles vitrages
Une femme et un homme
Réalisent l'outrage de tout âge
Une prière à leur double... vie.

Autre Histoire d'Amour :
Au lit sans sentiment, elle préféra le licenciement





Ajouter votre commentaire




Thèmes du blog : : chanson - internet - société - blogueurs - littérature - Mobiles et PDA - politique - écologie .

Quand Ternoise cause... le Lot tremble ? (le président du département ?)